Invité de l’émission « Carrefour Week-end », le samedi 20 Octobre dernier, sur Fréquence 2, Al Moustapha s’est confié sur son idylle amoureuse avec la chanteuse Savan’Alla, auteur de “Le pointeur doit payer cash ” et quelques aventures sexuelles avec l’ivoirienne Eudoxie Yao et la malienne Diaba Sora.

Savan’Alla

« Oui, entre Savan’Alla et moi, il y a bel et bien eu une liaison. On a passé un an pratiquement ensemble et elle ne peut pas le nier », a-t-il confessé.

 « J’ai pris une villa pour elle. J’ai payé un an de loyer. J’ai même meublé la villa », a-t-il confié.

Alors que, selon ses dires, elle le « trompait avec de nombreuses personnes », il a donc décidé de mettre un terme à la relation.

« Je n’ai plus payé le loyer de la villa et le propriétaire était obligée de la mettre dehors », a-t-il conclu.

Eudoxie Yao 

Al Moustapha affirme avoir connu Eudoxie Yao alors qu’ “elle était à Yopougon et n’était pas aussi célèbre”. Pour lui “elle n’avait pas toutes ces courbes qu’elle affiche aujourd’hui. Son postérieur n’est pas naturel pour l’avoir connu il y a quelques années”.

Diaba Sora

Parlant de sept jours de love intense en compagnie de Diaba Sora, il précise qu’elle était venue le voir ici en Côte d’Ivoire pour le découvrir, “il y a deux ans de cela” .

“On a passé une bonne semaine ensemble entre Assinie, Yamoussoukro et Abidjan” a-t-il dit!

“Après, j’ai un peu regretté tout de même non pas parce que le coût de la prestation était excessif mais parce que je n’étais pas satisfait”. a-t-il terminé.

Actuellement il n’attend plus que le retour de son boudchoux et sa femme mauritanienne partie accoucher en France.

M.T.

A LIRE ABSOLUMENT