L’étudiante de 22 ans, 1m78,  inscrite régulièrement en licence d’économie à l’université Sidi Mohamed Ben Abdellah à Fez au Maroc, TARA GUEYE représentait avec fière allure la région du Belier. C’était un certain 23 mars à l’hôtel président de Yamoussoukro d’où elle remporta la couronne régionale.

Appelée affectueusement bébé ORASEL, parce que apparue pour la première fois vers la fin de l’année 1997, alors qu’elle était encore une toute petite enfant de 10 mois environ , sur les ondes de la télévision nationale ivoirienne , dans un spot publicitaire de la marque ORASEL, un produit spécialement conçu contre la diarrhée infantile.

Le samedi 1er juin, apothéose du concours national Miss Côte d’Ivoire, marquait un tournant décisif de sa jeune histoire.

En effet sur une liste de 27 prétendantes en lice pour succéder à la belle SUY FATIM ( élue miss 2018), TARA GUEYE, d’une foudre d’éloquence à la voix d’or, tel un tribun, d’une sublimissime beauté naturelle, au pur teint d’ébène, a su convaincre le jury et le public de qui elle obtint la majorité du suffrage.

Les candidates Irié Satya (1ère), Koné Leila(2ème) , Larry Calixte (3ème) et Deza Laeticia(4ème) toutes aussi rayonnantes constitueront avec la Miss le quintette gagnant pour l’édition 2019.

TARA GUEYE, la nouvelle reine de beauté repart avec une somptueuse voiture 4×4 de marque Changan du concessionnaire United Motors, la somme de trois (3) millions offert par la Première Dame ivoirienne Dominique Ouattara, représentée à la soirée par la Ministre de la famille, de la femme et de l’enfant, le Professeur Bakayoko Ly Ramata, ainsi que divers autres lots qui seront bientôt remis officiellement au cours d’une émission spéciale en direct sur RTI 1.

De Michel Troupah

A LIRE ABSOLUMENT